Le voyage connecté… une aventure dans l’aventure ! 1


Tout choix entraîne des conséquences. Celui de filmer les rencontres durant le voyage Latitudes Food était bien mesuré avant le départ, mais quand même… Voici un tour d’horizon du dur quotidien du reporter à vélo 😉

1) On y pense un peu avant de partir, et on évacue vite le sujet, porté par la volonté de documenter le voyage … le poids ! Car quand on veut filmer, il faut du matériel : appareil photo, caméra, trépied, ordinateur pour le montage, sans oublier les cartes mémoires, les disques durs externes, les chargeurs, les batteries… Environ 4/5 kilos qui tiennent sur le vélo… bref, soyons positif, ça fait les mollets.

2) Naturellement optimiste, on fait confiance aveuglément dans le matériel, et là, bim … la panne ! 4 jours après le départ, son ordinateur (flambant neuf) a la visite de CryptLocker, un aimable virus qui vous réclame une rançon pour retrouver l’accès à vos fichiers qu’il a lui-même pris le soin de crypter… bref, épisode 1 à refaire, mais forcément encore mieux que feu la première version.

3) On passe par un coin sympa, elle est belle, elle est belle, il nous la faut cette … prise de vue ! Mais quand on voyage seul, pour se filmer en train de passer devant une magnifique vallée, on utilise un trépied. Du coup, on monte la côte une 1ère fois, on descend du vélo, on installe le trépied sur le côté, on remonte sur le vélo, on redescend la côte, on fait demi-tour, on la remonte pour que ce passage soit dans la boîte, on redescend du vélo, on range l’appareil et le trépied et on repart…. bref, mais qu’est-ce qu’on ne ferait pas pour une belle vallée.

4) On veut faire des belles vidéos, on réfléchit toute la journée pour au scénario en pédalant, et on se dit que ce n’est qu’une formalité… Le montage! Ce n’est pas tout de faire le mariole sur un biclou, de monter des cols ou encore déambuler au bord des plages mais il faut ensuite trier, renommer, et sélectionner les images. Puis il faut monter, couper, ajuster, et redéfinir tous ces rushs (souvent de plusieurs heures) les uns avec les autres pour en faire une vidéo de quelques minutes… bref un vrai geek qui passe des heures devant son PC.

5) On est content de soi, la vidéo va ravir les foules, il ne nous reste plus qu’à l’envoyer … mais où est le Wifi ? Petit mot magique connu universellement pour nous permettre de nous connecter au monde merveilleux de l’internet. Certains jours, le voyage s’apparente plus à une chasse au trésor du café, restaurant, camping, ou encore hôtel qui arbore fièrement une plaque « Espace Wifi » ou « Wifi gratuit », qu’à une découverte des musées, paysages ou aux diverses rencontres humaines… bref mais qui va enfin inventer un radar à wifi ?

Bref … la prochaine fois, je pars avec un cahier, un crayon de bois, et j’écris un livre !

🙂


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Commentaire sur “Le voyage connecté… une aventure dans l’aventure !

  • Cerise

    Reporter à vélo c’est pas de tout repos, on ne s’ imagine pas tout ça. Bravo pour toutes ces vidéos et bonne continuation. À bientôt Anthony. Bises